Homosexualité et Judaïsme

Les derniers évènements en Israël sur ce chapitre nécessitent une mise au point au niveau des principes et il serait souhaitable que s’ouvre un large débat démocratique à la lumière aussi de la définition juive de l’Etat.
Suite à l’adoption de la loi sur la gestation assistée qui exclut les homosexuels de cette faculté, de très importantes manifestations ont eu lieu dans diverses villes du pays, assorties de menaces contre le Gouvernement et contre le Premier Ministre en particulier.
Le Grand-Rabbin de Jérusalem Arieh Stern s’est exprimé vigoureusement en soutien à l’exclusion des homosexuels de la faculté de recourir à la gestation assistée pour élever des enfants dans un cadre homosexuel antinaturel.
Cette prise de position a déclenché un tir de barrage non seulement des organisations représentatives des groupes homosexuels, lesbiennes et transsexuels, mais aussi de la presse écrite, radiophonique et télévisée et des politiques se considérant comme « progressistes ».

Or voici qu’en soutien au Rabbin Stern, 200 Rabbins de la mouvance religieux-nationaux, signent un texte d’une grande clarté non seulement en soutien à la loi mais en outre dénonçant l' »impudence de marches dans les villes d’Israël et même l’organisation des marches d’abomination le jour de Jeûne du 9 Av, un jour de deuil national pour le Temple qui fut détruit notamment comme résultat de relations sexuelles illicites et de la haine gratuite. »

Le fait est que ce qui distingue, peut-être le plus, la civilisation juive et même ce qu’il est convenu d’appeler la civilisation judéo-chrétienne, c’est-à-dire l’Occident avant sa dégringolade post-moderniste, de la civilisation gréco-romaine antique, sont précisément les interdits sexuels de la Thora incluant l’homosexualité et la zoophilie, tous interdits rappelés dans la liturgie du jour le plus important de l’année, Yom Kippour.

Il doit être bien entendu qu’il ne s’agit nullement de revenir à une situation de poursuite pénale de l’homosexualité comme la chose était courante dans les pays les plus développés jusque vers le milieu du 20ème siècle, ni de castration chimique contre les homosexuels telle que pratiquée elle-aussi dans ces pays à une certaine époque.

Par contre, ce qui est devenu insupportable à un nombre considérable de personnes, dont l’auteur de ces lignes, c’est l’idée de la promotion de l’homosexualité sur fonds publics. Les parades indécentes de demi-nus défilant sur des chars fleuris dans les grandes rues de nos villes ornées de drapeaux multicolores, à nos frais, ont pour beaucoup un caractère révoltant.

L’on est passé d’un extrême à l’autre: si l’on doit exclure l’intrusion des autorités dans l’alcôve, rien n’oblige à contraindre le contribuable à financer des cortèges qu’il juge indécents et qui incitent la jeunesse à ce qu’il considère comme de la débauche.

En Israël, la Cour Suprême porte une responsabilité considérable dans ce domaine, ayant contraint les municipalités à financer largement ces « parades » et à mettre à la disposition de leurs organisateurs le matériel municipal.

Il s’agit bien d’un conflit de valeurs. Il y a ceux pour qui une famille consiste en un homme, une femme et leurs enfants, et un mariage est l’union de personnes de sexe opposé et rien d’autre.

Tout le reste, la gestion des relations patrimoniales des homosexuels, peut certes être aménagé notamment par une législation adéquate. Mais dans l’Etat national du Peuple qui a choisi la Thora comme référence morale suprême, il convient de ne pas mélanger les genres ni les concepts.

Croire qu’en singeant la décadence de l’Occident dans ce domaine, l’on fait œuvre de « progrès » est, à notre sens, une illusion aussi mortelle que celles entretenues par certaines cités grecques qui par ce biais avaient signé leur arrêt de mort.

Léon ROZENBAUM

7 réponses à Homosexualité et Judaïsme

  1. Gilbert Sroussi dit :

    100 % d accord avec vous
    C est scandaleux

  2. Grammens Catherine ruth dit :

    Hazakkkk

  3. Alain beit dit :

    Bonjour

    Votre texte est stupéfiant de mauvaise foi car vous remettez en cause le statut des « progressistes », ceux qui défendent Ies droits de LGBT. Or à la lumière de votre article :

    Vous contribuez à créer un amalgame entre Zoophilie et homosexualité
    Vous affirmez que Les citoyens LGBT ne peuvent bénéficier de fonds publics
    Vous pervertissez les textes en parlant de l’homosexualité comme interdit religieux sans apporter toutes les nuances nécessaires au traitement du sujet
    Vous jugez l’homosexualité comme amorale car en dehors de la référence de la torah.
    Vous prétendez que des cités grecques ont disparues en raison de l’homosexualité de certains de leurs membres

    Et vous vous permettez de juger les progressistes alors que vous défendez des idées discriminatoires, infamantes, mensongères et intégristes ?

    C’est votre article qui est tout bonnement révoltant

    Vous osez mettre au même plan homosexualité et zoophilie ? Et vous allez me dire que c’est parce que ces interdits sont énoncés en même temps ? Est-ce une raison suffisante pour justifier cet amalgame stupide ? Est-ce responsable de votre part de porter caution à un tel amalgame ? Dois-je vous rappeler que vous comparez des histoires d’amour entre personnes du genre humain avec de la sexualité entre un animal et un homme ou une femme ? Cette comparaison est impropre et blessante. Avez-vous besoin de faire plus de mal aux jeunes religieux LGBT qui se cachent et peinent à développer leur amour de soi ?

    Par ailleurs vous dites que l’homosexualité est interdite dans la torah ? Il n’est écrit nulle part « Tu ne seras pas homosexuel ». Le concept d’Homosexualité n’existe pas dans la torah. Vous faites des raccourcis habiles pour manipuler votre lectorat. Ayez plus d’intégrité intellectuelle svp. La torah n’interdit aucune relation entre femmes. Concernant les hommes, selon certaines interprétations qui comportent encore beaucoup de lacune, le seul interdit concerne la pénétration anale. Aucun interdit n est mentionné sur les sentiments, les baisers, les caresses, le sexe oral… Et oui les LGBT ont aussi des histoires d’amour et pas qu’une sexualité. Pourquoi l’occulter ?

    Donc vous ne pouvez pas écrire que la Torah condamne l’homosexualité. Le sujet est bien plus complexe que vous ne le laissez entendre

    Vous écrivez « ce qui est devenu insupportable,…C’est l’idée de la promotion de l’homosexualité sur fond publics ». Là encore votre raisonnement est bien partial. Les LGBT ne sont pas des sous-citoyens : ils paient des impôts, servent dans l’armée… donc il n y a rien de choquant que des fonds publics aillent sur des sujets LGBT. Ensuite l’objectif de la gay-pride n’est pas la promotion de l’homosexualité. Vous êtes-vous renseignés sur le sujet avant de le critiquer car votre connaissance apparaît bien superficielle.

    La gay-pride n’est pas née pour revendiquer le fait d’être gay mais pour revendiquer le droit d’exister sans persécution

    La gay pride est un appel à la tolérance. Est-ce vraiment décadent de rappeler que l’amour de son prochain doit primer dans notre monde ?

    Et rassurez-vous : La jeunesse ne deviendra pas décadente à cause de la gay pride. L’homosexualité n’est toujours pas une maladie et n’est pas contagieuse.

    Vous parlez de la Torah comme référence morale suprême. L’orientation d’une personne a-t-elle un impact sur sa moralité ? Un homosexuel a-t-il moins de moral qu’un voleur, violeur ou tueur ?

    Pour moi la torah nous enseigne à aimer son prochain, à ne pas juger, à ne pas dire de la médisance ou des mensonges. Alors tâchez de vous en rappelez car il n’y a aucun doute que certains homos font preuve d’une plus grande hauteur morale que ce que vous exprimez dans cet article.

    • Léon Rozenbaum dit :

      – Lorsque la Thora évoque dans le même souffle l’interdiction du « Michkav Zahar », le commerce charnel entre hommes et le commerce charnel avec les animaux, il faut une dose sérieuse de mauvaise foi pour m’accuser personnellement d’ « amalgame » alors qu’il est évident que le rapprochement résulte du texte lui-même.
      -Lorsque vous qualifiez mes propos de « discriminatoires, infamants, mensongers et intégristes » vous exprimez un réflexe totalitaire, une incapacité au dialogue réel, rien de moins que du terrorisme intellectuel.
      -Les LGTB ne sont pas des sous-citoyens, mais ils ne doivent pas non plus être des privilégiés autorisés à dilapider des fonds publics pour un motif qu’il est parfaitement légitime de contester.
      -« Gay Pride » signifie: « Fierté d’être homosexuel », et vous voudriez faire croire que ces défilés coûteux, encadrés par la police et célébrés dans les médias, ne servent pas à la promotion de l’homosexualité?
      -Nous évoquons ici les enjeux de valeurs pour l’Etat d’Israël, l’Etat Juif souverain, miraculé après 19 siècles d’exil, de souffrances et de prières des Juifs. Organiser un tel rassemblement à Jérusalem, le jour du Jeûne du 9 Av, commémorant depuis des siècles la destruction du Temple de Jérusalem haut-lieu du souvenir hébraïque, ressemble à s’y méprendre à une provocation. Tenter alors de me donner une leçon d' »amour du prochain » paraît grotesque.
      -Je veux croire cependant que votre réaction, pour forcée qu’elle soit, est aussi inspirée par une volonté de participer à un vaste débat démocratique que j’appelais de mes vœux.
      Léon ROZENBAUM

  4. Philippe Olivier dit :

    Cessez de proférer de telles sottises ! Vous déshonorez le judaïsme. Vous êtes les ténèbres des nations !

  5. YEPS dit :

    Bravo, Monsieur Rozenbaum. Il fallait que cela fût dit!
    Je ne puis que vous soutenir car, aujourd’hui, une réelle dictature des LGBT est exercée contre toute personne exprimant sa révolte devant une telle débauche. Sans vouloir jouer les « intégristes »,je suis révoltée de voir ce qui se passe dans le monde, notamment dans les écoles au Royaume-Uni où je vis. L’État vient à présent forcer les écoles juives religieuses à enseigner la théorie des genres sous peine de fermeture!
    Il s’agit très clairement d’une tentative de destruction de la civilisation occidentale donc judéo-chrétienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.