Le Gush Etzion vu de Jérusalem

Le Gush Etzion vu de Jérusalem

Lire la suite »

Jérusalem

Jérusalem

Vue du quartier de Guilo Lire la suite »

Désert de Judée

Désert de Judée

Lire la suite »

 

Manœuvres franco-palestiniennes

Il semble que l’on ne prenne pas la mesure de la virulence de la manœuvre violemment anti-israélienne qu’est en train de tenter la diplomatie française pour cet automne. Il s’agit, de concert avec l’Autorité Palestinienne, de rien de moins que d’essayer de ruiner la base légale de la présence juive souveraine en Terre d’Israël.

La France a pris la tête de la croisade antijuive- UN TSUNAMI POLITIQUE CONTRE ISRAEL OU L’EFFONDREMENT MORAL DE L’OCCIDENT

Comment est-il possible qu’une administration arabe palestinienne fantoche élue pour 5 ans et en place depuis 10 ans, tenue à bout de bras par le contribuable européen à cause de son immobilisme, qui viole tous les accords signés, se livre à une propagande antisémite effrénée à l’échelle mondiale, refuse toute négociation autre qu’une reddition totale d’Israël sur toutes ses exigences et pratique et honore toutes les formes de terrorisme les plus sanguinaires reçoive tous les honneurs des pays démocratiques?

L’Occident suicidaire

Le vote d’une majorité d’Etats membres du Conseil Exécutif de l’UNESCO, l’institution spécialisée de l’Organisation des Nations–Unies pour l’Education, la Science et la Culture, niant les liens historiques fondamentaux entre le Peuple d’Israël et le Mont du Temple à Jérusalem n’est pas une simple péripétie de plus dans la campagne de dénigrement d’Israël de l’Autorité Palestinienne fondée par les Accords d’Oslo de 1993 par la Gauche israélienne à l’instigation de Shimon Peres. Il institue le mensonge et la réécriture de l’Histoire en norme nouvelle et catastrophique de la vie institutionnelle internationale.

Communautarismes

Ces dernières années le terme de « communautarisme » semble désigner une idéologie contraire aux traditions françaises de Liberté, Egalité, Fraternité, dont le but serait de fracturer l’unité nationale au profit d’un émiettement racial et religieux venu d’ailleurs. La mise hors la loi du « Burkini » et sa mise en œuvre brutale ces dernières semaines par différentes municipalités françaises et la réaction du Conseil d’Etat contre ces mesures, éclairent le malaise évident autour du « communautarisme ».

Israël et les médias: Qui nuit à qui?

Dois-je faire un aveu personnel? J’ai mal vécu, à partir du début des années 1980, le déchaînement, dans les médias imprimés et électroniques — notamment européens —, de la partialité et de l’hostilité à l’égard de l’État d’Israël. Ce phénomène, s’étendant soudainement sur une vaste échelle, comprenait un certain nombre de caractéristiques remarquables: L’adoption d’un domaine lexical tendancieux (“Territoires occupés”, “Colonies”), l’usage de mensonges ou de mensonges par omission (L’attribution à Israël des crimes des Phalanges chrétiennes libanaises), le travestissement de la vérité (le passage sous silence du traité de San Remo), le détournement de sens (“Activistes” Palestiniens), etc.

LE DÉNI CONTINUÉ

Ce qu’il y a de plus frappant dans l’attitude des Européens face au terrorisme qui commence à se déchainer dans leurs rues avec une intensité croissante, c’est le déni continué. Tout est fait en Occident, chez les politiques et dans les médias, au mépris des faits, pour dissimuler l’affrontement de plus en plus clair entre l’Occident et l’Islam.

La « conférence de la paix » de Paris: un fantasme néocolonial et une bouffonnerie

On croyait révolu le temps de Sykes-Picot quand les puissances impériales se partageaient d’un trait de plume, sur une carte, les zones d’influence pour y planter leurs griffes. On croyait fini les temps des canonnières occidentales menaçant de destruction les capitales orientales si leurs dirigeants n’obéissaient pas au doigt et à l’œil. Pourtant, rien ne

Le glas de l’intelligence française

C’est peu dire que le vote de la France en faveur d’un texte négationniste de l’Histoire réelle prétendant nier tout lien entre le Peuple Juif et le Mont du Temple à Jérusalem sonne le glas de « l’amitié traditionnelle franco-israélienne », une réalité des années cinquante et soixante du vingtième siècle, mais devenue depuis longtemps un slogan vide de sens. Ce vote scélérat sonne aussi le glas de l’intelligence française.

UN SURSAUT VERITABLE?

Les attentats de Bruxelles ne vont probablement rien changer à l’atmosphère de déchéance, d’abandon et de désespoir de l’Europe démocratique. Le ver est dans le fruit depuis trop longtemps. Il y a trente ans, Mouammar Kadhafi disait déjà ouvertement qu’il souhaitait islamiser l’Europe. C’est peu dire que l’Europe a cédé au chantage au pétrole. En

QUE VEUT LA DIPLOMATIE FRANÇAISE?

Lors d’une réunion récente au Quai d’Orsay, le Secrétaire général du Ministère français des Affaires Etrangères a déclaré à des diplomates Israéliens que la résolution 181 des Nations-Unies « était d’actualité ».
Le message est clair: La France de 2016 fantasme la disparition progressive ou brutale de l’Etat d’Israël et le dit. En effet la résolution 181 de 1947 prévoyait trois moignons de territoire indéfendables pour y installer un Etat juif noyé dans un océan arabe, Jérusalem devant devenir territoire international.