Le Gush Etzion vu de Jérusalem

Le Gush Etzion vu de Jérusalem

Lire la suite »

Jérusalem

Jérusalem

Vue du quartier de Guilo Lire la suite »

Désert de Judée

Désert de Judée

Lire la suite »

 

Quand la duplicité des « élites » européennes devient faillite morale

Les Européens savent mieux que le Hamas ce que ses terroristes faisaient aux frontières d’Israël. Quand les gens du Hamas affirment en milieu arabe que leurs attaques n’étaient pas des manifestations pacifiques, les Européens veulent les persuader qu’ils se trompent.
Voilà qui est tout de même inouï: les terroristes du Hamas s’évertuent partout dans le monde arabe, à la différence de leurs mises en scène en Occident, à convaincre leurs interlocuteurs que leurs opérations contre la frontière avec Israël avaient un caractère violent, puisqu’effectivement ils ont lancé des centaines d’hommes armés, dument entrainés dans leurs rangs, à tirer à balles réelles sur les forces armées d’Israël, à déchirer la clôture en plusieurs endroits (pas moins de treize), pour tenter des percées et déposer des dispositifs explosifs pour les faire sauter au passage des Israéliens. Le tout sous le couvert de dizaines de milliers de civils hommes, femmes et enfants fortement encouragés à leur servir de boucliers humains sans le savoir.

Honnêteté intellectuelle

Deux événements majeurs très récents ont toutes les chances d’emporter des conséquences morales et politiques considérables dans les mois et les années à venir: La décision du Président américain Donald Trump de cesser l’application de l’accord nucléaire iranien mis en œuvre par son prédécesseur à la Maison Blanche d’une part, et la très ferme riposte israélienne à l’attaque de vingt missiles iraniens tirés depuis la Syrie contre Israël, d’autre part.
Cette riposte a entrainé la quasi-annihilation du dispositif offensif iranien en Syrie.
Voilà des années que le Premier Ministre d’Israël, M. Binyamin Netanyahou alerte l’Occident sur la montée en puissance de l’Iran des Ayatollahs et ses intentions belliqueuses et expansionnistes qui deviendraient dramatiques si ce régime accédait à l’armement nucléaire vers lequel il a investi d’immenses efforts et moyens et a avancé de manière significative.

La montée des périls

Les Juifs ont toujours eu de bonnes raisons d’être attentifs aux évolutions des sociétés dans lesquelles ils vivent. Il va sans dire que les mouvements politiques et sociaux dans un pays quelconque, dès qu’intervient une déstabilisation pour quelque raison que ce soit, risquent toujours de déboucher sur une crise antisémite avec son cortège d’agressions et de malheurs.
La réémergence de la souveraineté juive au Pays d’Israël n’a certes pas conjuré tous les dangers, mais du moins, elle en a changé la nature: désormais, pour les Juifs d’Israël, une explosion de la haine des Juifs ne vient pas de l’intérieur même de la société mais de l’extérieur.

Un nouvel affrontement mondial?

La MENA, agence de presse israélienne francophone dont le siège est dans l’extrême nord d’Israël à Metoula, faisait remarquer très récemment qu’Il est temps de définir une stratégie pour les puissances qui, horrifiées par l’emploi de gaz de combat contre une population civile par Assad, avec la complicité des Russes, ont décidé d’intervenir militairement contre le boucher syrien, ou du moins, le proclament ouvertement ce qui leur impose au moins une action sérieuse, sinon ils perdraient la face.
Or la surenchère verbale a monté de trois crans, lorsqu’un porte-parole officiel russe a affirmé que « chaque missile américain tiré contre la Syrie, sera neutralisé ».

The real problem: the moral disintegration of the West

It has been months since the terrorist organization Hamas announced Urbi and Orbi its intention to organize a vast provocation by inciting, often by force, tens of thousands of people to attempt incursions into Israeli territory, to deposit explosive mines and to kill as many Jews as possible. 
The sovereign State of Israel, for its part, has long announced by all means that it will not accept any violation of its sovereignty.
Hamas has been in absolute control of the Gaza region for the past ten years, spreading an ideology of anti-Semitic hatred, from kindergarten to university, radio, television, mosque, In the youth and on the streets, the spirits of an entire population are poisoned systematically to make them believe that the destruction of Israel and the slaughter of its inhabitants is within reach.

Le vrai problème: la désintégration morale de l’Occident

Voilà des mois que l’organisation terroriste du Hamas annonce Urbi et Orbi son intention d’organiser une vaste provocation en incitant, souvent par la force, des dizaines de milliers de personnes à tenter des incursions en territoire israélien, à y déposer des mines explosives et à tuer le plus grand nombre possible de Juifs.
L’Etat souverain d’Israël a pour sa part annoncé depuis longtemps par tous les moyens qu’il n’accepterait aucune violation de sa souveraineté.
Le Hamas a pris depuis dix ans le contrôle absolu de la région de Gaza où il diffuse une idéologie de la haine antisémite, du jardin d’enfant à l’université, à la radio, à la télévision, à la Mosquée, au mouvement de jeunesse et dans la rue, les esprits d’une population entière sont empoisonnés systématiquement pour leur faire croire que la destruction d’Israël et le massacre de ses habitants est à portée de leur main.

Emile Azoulay n’est plus

Emile Azoulay était un ami très cher. Sa personnalité était attachante à plus d’un titre. Personne peut-être n’a personnifié autant que lui la synthèse entre « l’honnête homme » au sens du dix-huitième siècle français, c’est-à-dire un homme de vaste culture, d’une grande sensibilité et d’une courtoisie exquise, et le Juif fier d’une Tradition de 4000 ans parfaitement conscient aussi de l’enjeu de la résurgence de la souveraineté juive au Pays d’Israël.

Identité

Comment fonder la solidarité entre tous les hommes? Comment éviter les guerres et les souffrances des innocents? Ces questions se posent depuis l’aube de l’humanité et les différentes approches du problème s’expriment de nouveau à chaque génération.
La pente naturelle de l’esprit humain semble bien être la tentation de l’uniformisation: si tous les humains sont façonnés culturellement sur le même modèle, ils n’auront plus de raisons de se battre, croit-on.
L’épisode de la tour de Babel dans la Bible hébraïque nous enseigne l’échec répété de cette approche: la mise au pas de la personnalité individuelle et collective, en vue d’éliminer les conflits, crée en fait une humanité de quasi-clones et conduit en réalité toujours à la ruine de la morale qui débouche nécessairement sur la déshumanisation, la confusion, la division et la violence. C’est là que l’humanité primitive s’est divisée et que s’est créée sa Diaspora: les Nations du monde.

Le sens profond de la haine contre Netanyahou

Le déchaînement contre Binyamin Netanyahou, Premier Ministre en exercice de l’Etat Juif, émanant de l’essentiel de la presse israélienne, écrite et audiovisuelle, de certaines unités de la Police et de l’opposition de gauche, est trop débridé pour ne pas recéler de sens caché.
Des gens qui prétendent toujours être respectueux de la loi au point d’idolâtrer si souvent la Cour Suprême, piétinent sans vergogne, tous les jours, la présomption d’innocence qui est l’indice même d’un régime démocratique.
L’on ne peut pas ne pas distinguer un parallèle entre ces désordres et ce qu’il faut bien appeler l’antisémitisme structurel de l’Occident.
Depuis tant d’années que tant de personnes se sont efforcées de contrecarrer l’information occidentale biaisée sur le Proche-Orient en général et sur Israël en particulier, il est devenu évident qu’il ne s’agit pas d’un problème de « bonne foi surprise ».

L’Etat et la Nation polonais

Lorsque l’on débat de la récente loi polonaise qui prétend criminaliser toute assimilation des camps de la mort installés sur le sol polonais par l’occupant nazi allemand avec les « camps polonais » il convient d’être très précis. Il est vrai qu’entre 1939 et 1945, l’Etat polonais vaincu en quelques jours par la Wehrmacht et dont le territoire avait été partagé en vertu du pacte germano-soviétique négocié par Molotov et Ribbentrop entre l’Allemagne et l’Union Soviétique avait virtuellement cessé d’exister. L’Etat est une entité juridique qui personnifie la légitimité de l’occupation d’un territoire par une population déterminée qui depuis au moins le 19ème siècle est généralement une Nation. En réalité, il convient de ne pas oublier l’existence du Gouvernement polonais en exil à Londres, qui pendant toute la guerre a assuré la persistance de la légitimité de l’Etat polonais.