En çok aranan firmalardan biri olan 1xbet türkiye giriş sizlere güvenilir bağlantı girişi sağlamaktadır. Telefonlarınızdan da sorunsuz bir şekilde giriş yapabileceğiniz 1xbet mobi sayesinde günün her saati konum fark etmeksizin işlem yapabilirsiniz. Android cihazlar için özel olarak yapılmış olan 1xbet apk sayesinde uygulama içerisinde kumar oynayabilirsiniz. Yasaklı siteler arasında olsa da sürekli ala adı değiştiren firma anlık olarak 1xbet güncel giriş sitesinden yeni domain girişini paylaşmaktadır. Sorunsuz bir şekilde mobil ödemeli bahis siteleri sayesinde her türlü ödeme yöntemini kolaylıkla kullanabilme şansınız bulunuyor. Sektörde bir çok farklı site bulunuyor fakat bunların arasında en iyi bahis siteleri hangileri merak ediyorsanız içeriğimizi ziyaret edebilirsiniz. Hemen hemen her sitede bulunan canlı bahis özelliği sayesinde farklı maçlarda farklı bahisler yapabilirsiniz. Farklı bir adres üzerinden iddaa siteleri içeriğine ulaşarak güvenilir bir bağlantı sayesinde erişim sağlayın. Farklı bir adresteki güvenilirliği sorgulamak zor olabiliyor ama sizlerle en güvenilir bahis siteleri hangileri onları tartışmak için güzel bir içerik oluşturduk. Birbirinden farklı oyunlara kolaylıkla erişi sağlayarak hemen kumar oynayabileceğiniz casino oyna adresini takibe alın. İstanbulun en sağlam ve güvenilir firması olan su kaçağı hizmetinde profesyonel kadrosu ile hizmetinizde.
Le Gush Etzion vu de Jérusalem

Le Gush Etzion vu de Jérusalem

Lire la suite »

Jérusalem

Jérusalem

Vue du quartier de Guilo Lire la suite »

Désert de Judée

Désert de Judée

Lire la suite »

 

L’angoisse économique prend le pas sur le risque de la contagion.

Tout se passe comme si une seconde vague se profilait partout après les mesures sévères de confinement qui étaient parvenues à apparemment juguler la pandémie, dans certains pays. Cependant, plus de quatre mois plus tard, il devient évident que le redémarrage de l’activité, indispensable, a pour corollaire la relance de l’épidémie.
Surtout nous, les personnes qui avons dépassé 70 ans, nous risquons de basculer dans la mélancolie. Nous voici coupés des visites de nos enfants et petits-enfants depuis des mois. La communication téléphonique ou par Skype ou Zoom ne remplace pas les embrassades chaleureuses. Or, face à une pandémie de cette ampleur et présentant de tels dangers, il est clair qu’il faut poursuivre un isolement qui n’est pas sans effets psychologiques destructeurs.
Bien sûr, quand on réfléchit tant soit peu aux épreuves de nos parents qui ont connu l’occupation nazie, et surtout s’ils étaient Juifs, notre « mélancolie » est toute relative. Pourtant le caractère mondial de la pandémie, la difficulté des scientifiques à caractériser ce virus et surtout à le soigner et à enrayer son expansion, ses effets manifestes sur l’économie planétaire, font souci.
Nous avons, en Israël, d’autres raisons supplémentaires d’inquiétudes. En effet, alors que lors de la première vague tout le monde s’accorde à reconnaître que la gestion de la crise par le gouvernement de transition, et singulièrement de M. Netanyahou, a été remarquable par sa rapidité et son efficacité, limitant considérablement le nombre des décès par rapport à des pays de population comparable comme la Belgique et l’Autriche, il semble que le gouvernement d’union constitué pour combattre le fléau ait beaucoup plus de mal à gérer la seconde vague.
D’abord parce que la crise s’inscrit désormais dans la durée, provoquant une vague de chômage sans précédent, surtout chez les jeunes familles, les indépendants et certains secteurs spécifiques comme le tourisme, les transports et la restauration. Ensuite parce que la gauche israélienne entend exploiter à fond la crise et la mise en cause judiciaire du Premier Ministre concomitante, dont l’inspiration politique est assez claire, pour tenter de lui donner le coup de grâce.
Or le nombre et la violence des manifestations de la semaine passée sont le signe d’une immaturité affligeante d’une certaine population manipulée par la Gauche : aucun gouvernement, et certainement pas celui d’Israël, n’est responsable de cette pandémie mondiale ! Il est immensément difficile de gérer l’équilibre entre le maintien de l’activité et la limitation de la contagion. Cela doit être fait au jour le jour. Il faut être idiot ou de mauvaise foi pour ne pas le comprendre.
La presse occidentale, comme par hasard, était incroyablement muette sur les succès d’Israël lors de la première vague, mais soudain est très prolixe sur les difficultés actuelles d’Israël, se réjouissant d’une bonne raison de discréditer M. Netanyahou.
Il suffit de comparer le nombre de victimes du Covid 19 en France par exemple et en Israël pour comprendre que, rapporté au chiffres des populations, Israël a, même aujourd’hui, environ dix fois moins de décès. Un peu de modération dans le déchaînement contre Netanyahou ne nuirait pas.
Léon Rozenbaum

Open letter to Marc Perrin de Brichambaut, Judge of the International Criminal Court

Mr Judge, if I take the initiative of this letter, on the eve of an important decision to be taken soon within the framework of your jurisdiction and for which you have been committed, concerning the recognition or not by the Court of its jurisdiction in a case presented by the Palestinian Authority born of the Oslo Accords, it is because of a sense of urgency and fear that I would experience in the face of the disastrous consequences that would result had to be retained.

De Versailles à Jérusalem

Il ne s’agit pas seulement du destin particulier de l’auteur de ces lignes qui a grandi à Versailles et a vécu sa vie d’homme à Jérusalem, mais bien du projet historique de David et Salomon, réassumé à chaque génération du Peuple d’Israël, de restituer à sa capitale son statut futur de ville royale. Chacun sait en Israël que le Roi-Messie y résidera puisque « De Sion sortira la Loi et la Parole d’Ha.chem de Jérusalem »(Isaïe 2,3).
Le Versailles de Louis le quatorzième était un projet immense non seulement par la taille gigantesque à l’échelle du 17ème siècle, des trois avenues qui convergent sur la Place d’Armes, face au Château, du grand canal qui s’étend à perte de vue depuis la galerie des glaces, mais aussi en termes d’ambition architecturale, artistique et politique.

The Corona’s Plague

The Corona’s plague sets in and begins to undermine our most ingrained certainties.
Our confidence in « progress » first. Modern medicine has worked so many miracles for decades that the surprise at the scale of this pandemic leaves us stunned. And even more the lack of predictable solutions: no vaccine, no truly effective and verified treatment.

Analyse de Bat Ye’or : La palestinisation de l’UNESCO

En janvier 1981, le Sommet de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) tenu à la Mecque déclarait : «la Palestine doit être considérée comme la question prépondérante au sein des nations musulmanes». Depuis lors, l’Europe s’est hâtée d’adopter cette perspective et de palestiniser ses domaines sociaux, culturels et par-dessus tout politiques.
Pendant trois décennies, l’Europe obéit de manière servile à l’OCI. Elle a ainsi efficacement créé un problème qui la ronge et la détruit. L’Union Européenne a fait de la Palestine l’axe de sa politique, la transformant en un symbole de paix et d’harmonie universelle dans un monde qui aurait méconnu la notion même de justice avant son avènement. Le seul obstacle à cet Eden est le machiavélique Israël, oppresseur et usurpateur d’une Palestine, victime à la fois pure et pacifique, symbole de la justice universelle à venir.

Lettre ouverte à M. Marc Perrin de Brichambaut, juge à la Cour Pénale Internationale

M. le Juge, si je prends l’initiative de ce courrier, à la veille d’une importante décision qui doit être prise prochainement dans le cadre de votre juridiction et pour laquelle vous avez été commis, relative à la reconnaissance ou non par la Cour de sa compétence dans le cadre d’un dossier présenté par l’Autorité Palestinienne née des Accords d’Oslo, c’est en raison d’un sentiment d’urgence et de crainte que j’éprouve face aux conséquences désastreuses qui résulteraient si une telle compétence devait être retenue.

Incertitudes

Certes, ce n’est pas la première pandémie. Les annales de l’humanité témoignent d’hécatombes effroyables, virales ou microbiennes. Il s’avère aussi que depuis le milieu du vingtième siècle et notamment, pas si loin de notre temps, en 1958 et en 1968, plusieurs milliers de personnes sont mortes, à chaque fois, de souches grippales particulièrement agressives y compris dans les pays occidentaux les plus développés.
Ces deux occurrences ont semble-t-il été largement occultées par les médias contemporains de ces événements, ou plutôt, été traitées avec nonchalance comme des développements de l’ordre de la force majeure qu’il conviendrait de traiter par le mépris, en dernière page des journaux, le décès des plus de 65 ans étant alors dans l’ordre des choses.

La plaie du Corona

La plaie du Corona s’installe et commence à miner nos certitudes les plus enracinées.
Notre confiance dans le « progrès » d’abord. La médecine moderne a fait tant de miracles depuis plusieurs décennies que la surprise devant l’ampleur de cette pandémie nous laisse pantois. Et plus encore l’absence de solutions prévisibles: ni vaccin, ni traitement véritablement efficace et vérifié.

פולחן עיוור של בית משפט העליון

בג »ץ היפר ברגל גסה עיקרון בסיסי של הדמוקרטיה שהוא הפרדת הראשויות. מעולם לא קבעה הרשות השיפוטית את סדר היום של הרשות המחוקקת ומעולם לא הטילה עליה כלל בניגוד לתקנותיה.

L’escroquerie

• Les protestations des dirigeants du « Centre-gauche » au nom de la sauvegarde de la démocratie constituent une escroquerie intellectuelle. Chacun en Israël sait que le programme de la « Liste Commune » des Arabes d’Israël a pour but exprès la fin de l’Etat national du Peuple Juif en Terre d’Israël (http//ww.jointlist.org.il/sub). Les exigences de la liste du désarmement d’Israël, de l’accès libre de millions de « réfugiés palestiniens » sur le territoire de l’Etat, de la transformation de la Judée, le Samarie et Gaza en territoires « Judenrein » (purifiés de Juifs), de la constitution d’un Etat palestinien ayant Jérusalem pour capitale, montrent clairement ses intentions.
• Toute personne un peu attentive sait que la Cour Suprême aurait dû interdire à cette liste toute participation à l’élection à la Knesset d’Israël en raison du contenu de son programme et sur aucun autre fondement, et certainement pas au motif qu’il s’agit d’une liste représentant le public arabe. L’exigence que toute liste, y compris une liste représentant le public arabe, candidate à la Knesset, soit respectueuse de l’Etat d’Israël en tant qu’Etat Juif et démocratique est parfaitement légitime.