Le Gush Etzion vu de Jérusalem

Le Gush Etzion vu de Jérusalem

Lire la suite »

Jérusalem

Jérusalem

Vue du quartier de Guilo Lire la suite »

Désert de Judée

Désert de Judée

Lire la suite »

 

Les élections en France, les Juifs et l’Etat d’Israël

Le résultat et l’atmosphère des élections législatives en France du 7 juillet 24 appellent plusieurs remarques.
-D’une part, Bien qu’ayant obtenu le plus grand nombre de voix, le Rassemblement National se retrouve en troisième place en nombre de députés. Bien que cela ne soit pas exceptionnel dans un scrutin par circonscriptions qui ne vise pas la proportionnelle mais plutôt la construction, même artificielle, d’une majorité de Gouvernement, au vu des enjeux actuels en France, l’on ne peut pas se défaire du sentiment qu’il y a là une atteinte au sentiment démocratique qui pourrait déboucher sur l’explosion de violences.
-Le Nouveau « Front Populaire » a obtenu avec 178 sièges à l’Assemblée Nationale, ce qui le place en tête du nombre de Députés, mais ne lui confère pas la majorité absolue. M. Mélenchon ne sera donc pas, presqu’à coup sûr, Premier-Ministre comme il l’espérait et comme il est souvent d’usage pour le chef du parti le plus important au Parlement. Vu ses choix et ses déclarations islamistes et antisémites innommables, c’est un bien. Cependant, son ambition dévorante et ses liens avec les islamistes pourraient bien, elles aussi, conduire à des désordres incontrôlables. Il a utilisé les islamistes. Les islamistes pourraient bien désormais l’utiliser, lui.

L’IDEOLOGIE « WOKE » video

Pour comprendre le tsunami antisemite actuel, nous devons demonter le processus qui a conduit l’Occident a ce desastre intellectuel et moral.

Réflexions sur le monde binaire : du 7 octobre 2023 au tsunami antisémite actuel (17/06/24)

Un monde en perdition
Tout se passe comme si le monde était devenu binaire : 0 ou 1. Des siècles de culture, de nuances, d’intelligence, de réflexion, de morale, sont engloutis dans le petit appareil désormais dans toutes les mains, et auquel trop de gens ont délégué leur cerveau et leur moralité et qui est devenu le meilleur instrument de manipulation, d’abêtissement et de désinformation. Pire, les grands organes d’information emboîtent le pas des délires les plus débridés.
Rien n’illustre mieux ce pourrissement intellectuel et moral que la réémergence massive de la haine des Juifs. Les futurs cadres politiques en France et aux USA hurlent à qui mieux mieux : “Palestine du fleuve à la mer”, c’est à dire : “Mort aux Juifs” ! Les institutions internationales, les gouvernements d’Occident, les médias et les sociétés civiles hurlent « Haro » sur Israël.
La sauvagerie
Le samedi 7 octobre 2023, à l’aube, le monde a de nouveau basculé dans la sauvagerie antisémite. Tuer plusieurs centaines de Juifs -1200 personnes-, blesser 4000 autres, parce qu’ils sont Juifs, en quelques heures, est une entreprise purement antisémite.
Mais le faire avec des raffinements de cruauté, en tuant les parents sous les yeux de leurs enfants, puis en brûlant vifs ces derniers, et l’inverse, puis violer femmes et jeunes-filles en exhibant leurs corps nus comme des trophées, couper la tête des bébés, les faire cuire vivants au four à micro-ondes, trainer les corps suppliciés des hommes dans les rues de Gaza, s’acharner sur les corps en les démembrant, prendre au piège et assassiner à la mitrailleuse des centaines d’ adolescents venus assister à une fête de la musique, enlever captifs au moins 239 hommes, femmes, enfants, bébés et vieillards, avec en plus de nombreux disparus, arrachés à leurs maisons dans une furie de coups et d’insultes, et empêcher ensuite toute communication entre eux et leurs familles, cela est de la pure sauvagerie et est constitutif des crimes contre l’Humanité.
Ces actes n’ont plus rien à voir avec le droit de la guerre et ceux qui les ont accomplis ne sont ni soldats, ni combattants, mais d’ignobles terroristes sadiques.
Razi Hamad, porte-parole du Hamas n’a pas hésité à confirmer la volonté délibérée des actes cruels, s’il en était besoin, sur la chaine libanaise LBCI, prétendant que ce qu’ils ont fait le 7 octobre « était justifié et qu’ils étaient prêts à le recommencer encore et encore ».

The ICC: The collapse of international law and morality

For centuries, the treatment reserved for Jews by peoples has been an indicator of the moral state of civilization. The 1930s of the twentieth century saw a brutal fall in Europe which very quickly became, from the 1940s, a moral catastrophe, the selective mass massacre of European Jews, the Shoah.
Everything happens as if today, almost a century later, a new general disruption of values and furious jealousy in the face of the re-emergence and successes of the Jewish State, in its historic homeland, once again inspired hatred and inexpiable anti-Jewishness, this time, on a global scale.
Faced with the scale of this monstrous outburst, many honest citizens of all faiths, nationalities and affiliations, and attached to moral values in the world, remain speechless.
We must understand that in this case, the hatred of Jews is not the result of chance. It is financed, directed, remotely controlled by certain States, certain organizations and certain wealthy hateful individuals. No one can invoke so-called “conspiracy” on this point, because the evidence is overwhelming.

La C.P.I : L’effondrement du droit et de la morale internationaux

Depuis des siècles, le traitement réservés aux Juifs par les peuples est un indicateur de l’état moral de la civilisation. Les années 30 du vingtième siècle ont vu en Europe une chute brutale devenue très vite, dès les années 40, une catastrophe morale, le massacre sélectif de masse des Juifs européens, la Shoah.
Tout se passe comme si de nos jours, près d’un siècle plus tard, un nouveau dérèglement général des valeurs et la jalousie furieuse face à la réémergence et les succès de l’Etat Juif, dans sa Patrie historique, inspiraient de nouveau une haine antijuive inexpiable, cette fois à l’échelle mondiale.
Devant l’ampleur de ce déchaînement monstrueux, beaucoup de citoyens honnêtes de toutes confessions, nationalités et appartenances, et attachés aux valeurs morales dans le monde, restent sans voix.
Il faut comprendre que dans ce cas, la haine des Juifs n’est pas le fruit du hasard. Elle est financée, orientée, télécommandée par certains Etats, certaines organisations et certains individus haineux fortunés. Personne ne saurait sur ce point invoquer un prétendu « complotisme », parce que les preuves sont accablantes.

A STRANGE SOLICITUDE

The unhealthy insistence of Westerners and Arabs in wanting to prevent the State of Israel from putting an end to the terrorist capabilities of Hamas has something paradoxical.
It has been several weeks since the IDF offensive against the last divisions of Hamas was blocked by the enormous pressure exerted on the Government of Israel by the USA as well as by the Europeans and the Arab Governments at peace with Israel, not to mention the Russians or China.
There is a strange contradiction between the fact that both the Americans and the Europeans have recognized, declared and made official the fact that Hamas is a terrorist organization that the inhumane attack of October 7, 2023 on the Israeli civilian population, and among other things, the massive taking of hostages of men, women and children, confirmed beyond all possible doubt, on the one hand, and the concern to prevent, at all costs, its dismantling by Israel, on the other hand.
For the Egyptians, for example, they position themselves as enemies of the “Muslim brothers” who inspired Hamas, and yet come to the aid of the latter. Since three days (May 10, 2024), the government of Israel has finally decided to ignore all these pressures, including that resulting from US President Biden’s decision to prevent the delivery of certain weapons to the Israeli Defense Forces.
It is in fact absolutely obvious that maintaining essential Hamas units in combat order would allow this organization to renew its intolerable control over Gaza, to quickly reconstitute new units and to very quickly prepare a new assault against Israel.

UNE ETRANGE SOLLICITUDE

L’insistance maladive des Occidentaux et des Arabes à vouloir empêcher l’Etat d’Israël d’en finir avec les capacités terroristes du Hamas a quelque chose de paradoxal.
Voilà plusieurs semaines que l’offensive de Tsahal contre les dernières divisions du Hamas était bloquée par les énormes pressions exercées sur le Gouvernement d’Israël tant par les USA que par les Européens et les Gouvernements arabes en paix avec Israël, pour ne pas parler des Russes ni de la Chine.
Il existe une étrange contradiction entre le fait que tant les Américains que les Européens ont reconnu, déclaré et officialisé le fait que le Hamas est une organisation terroriste que L’attaque inhumaine du 7 octobre 2023 sur la population civile israélienne, et entre autres, la prise massive d’otages hommes, femmes et enfants, a confirmée au-delà de tout doute possible, d’une part, et le souci d’empêcher, à tout prix, son démantèlement par Israël, d’autre part.
Pour les Egyptiens, par exemple, ils se positionnent en ennemis des « frères musulmans » inspirateurs du Hamas, et pourtant se portent au secours de ce dernier.
Depuis trois jours (10 Mai 2024), le gouvernement d’Israël a enfin décidé de passer outre à toutes ces pressions y compris celle résultant de la décision du Président US Biden d’empêcher la livraison de certains armements à l’Armée de Défense d’Israël.
Il est en effet d’une évidence absolue que le maintien en ordre de combat d’unités essentielles du Hamas permettrait à cette organisation de renouveler sa mainmise intolérable sur Gaza, de reconstituer rapidement de nouvelles unités et de préparer très vite un nouvel assaut contre Israël.

האם המערב, בסופו של דבר, רוצה לחסל אותנו?

האירועים מאז ה-7 באוקטובר הם הזדמנות לגילוי חסר תקדים של האופן שבו העולם המערבי מנהל את מערכות היחסים שלו ומביע את כוונותיו ואת הפיתויים שלו ביחס לעם היהודי ובמיוחד למדינה היהודית.

בחינה מדוקדקת של התגובות של מנהיגים, של העיתונות, של רוב האינטלקטואלים והפוליטיקאים המערביים, לא יכולה להוביל יהודים שעיניהם פקוחות, ובעלי מינימום ידע יהודי מסורתי, לכל מסקנה אחרת מאשר להדגיש את רצון, לעתים קרובות לא מודע, לציוויליזציה שנבנתה על הרעיון הנוצרי, גם אם היום האמונה הנוצרית נחלשה בקרבו, לשים קץ לעם ישראל או לפחות להחזירו למעמד נחות ביותר, מפורז ומפולג, סוג של « מת חי », אותו מצב שבו המערב ידע להחזיק את עם ישראל במשך תשע-עשר מאות שנים.

Does the West ultimately want us dead?

The events underway since October 7 are the occasion for an unprecedented revelation of the way in which the Western world manages its relationships and expresses its intentions and its temptations with regard to the Jewish People and especially the Jewish sovereign State.
A careful examination of the reactions of leaders, of the press, of a large part of Western intellectuals and politicians, cannot lead questioning Jews, who have their eyes open, and a minimum of traditional Jewish knowledge, to any other conclusion than to highlight the will, often unconscious, of the civilization which was built on the Christian idea, even if it is has today largely lost faith, to put an end to the People of Israel or at least, to bring the Jewish People back to the status of a fallen rag, in pieces, a living dead, where she had known how to confine him for nineteen centuries.
Of course, Israel has other enemies. To begin with those in Islam who are absolutely obsessed with destroying us here and now. This archetype is well known in our history and our Tradition and bears the name of “Amalek”.

However, we must be attentive to the fact that it does not represent the entire Islamic world, of which important sectors, which the Bible calls « Ishmael », have begun to get used to the idea that if we are really Israel, their own tradition commits them to recognizing our rights over the small country of Israel.

L’Occident, en fin de compte, veut-il notre mort ?

Les événements en cours depuis le 7 octobre dernier sont l’occasion d’un dévoilement sans précédent de la façon dont le monde occidental gère ses rapports et exprime ses intentions et ses tentations à l’égard du Peuple Juif et spécialement de l’Etat juif souverain.
Un examen attentif des réactions des dirigeants, de la presse, de la majorité des intellectuels et des politiques occidentaux, ne peut conduire les Juifs qui s’interrogent, qui ont les yeux ouverts, et un minimum de savoir juif traditionnel, à une autre conclusion que de mettre en lumière la volonté, souvent inconsciente, de la civilisation qui s’est bâtie sur l’idée chrétienne, même si elle est de nos jours largement déchristianisée, d’en finir avec le Peuple d’Israël ou au moins de le ramener au statut d’une loque déchue, en morceaux, un mort-vivant, où elle avait su le confiner dix-neuf siècles.
Bien sûr, Israël a d’autres ennemis. Pour commencer ceux qui en Islam ont l’obsession absolue de nous détruire ici et maintenant. Cet archétype est bien connu dans notre histoire et notre Tradition et porte le nom d’Amalek.