Le temps du choix

Il arrive parfois que l’on ne puisse éviter d’aborder les sujets qui fâchent. Les rapports Israël-Diaspora sont du nombre. Avec toute la bonne volonté de part et d’autre pour reconnaître et célébrer l’unité du Peuple Juif, une réalité vécue qui transcende toutes les analyses sociologiques et anthropologiques, le rétablissement de la souveraineté juive dans la patrie historique du Peuple Juif, il y a 70 ans, et les succès comme les échecs de l’Etat d’Israël, posent désormais, et de plus en plus, l’équation juive en terme de choix et en terme d’engagement urgents.

Que l’on se positionne par rapport à la Tradition Juive ou par rapport à la modernité occidentale ou que l’on s’appuie sur ces deux approches à la fois, et si l’on croit, comme l’auteur de ces lignes, indispensable de pratiquer l’honnêteté intellectuelle, nul juif authentique ne peut rester indifférent ou dans une prétendue expectative neutre.

La montée de l’Islam dans tous les pays occidentaux et la déchristianisation modifient en profondeur et à un rythme accéléré en Occident le statut des Juifs. Mais il est indispensable de noter aussi que l’actuelle remontée forcenée de la haine des Juifs s’enracine sur des penchants fondamentaux de l’Occident qui sont visibles en filigrane tout au long de son histoire.

Il est à la fois touchant et irritant de percevoir que certains Juifs redécouvrent aujourd’hui leur identité à travers des considérations sur l' »humour juif » ou à travers l’étude de l’enracinement historique juif dans les régions françaises et autres futilités. En effet, le temps presse. 75 ans après la Shoah, nous ne pouvons plus nous payer le luxe d’une lente redécouverte des valeurs authentiques de la foi et de la Nation d’Israël.

L’énorme machine de calomnies qui se déploie en Occident et en milieu arabe contre le mouvement de libération et de renaissance nationale du Peuple Juif, le Sionisme, qui frappe d’ailleurs aussi de plein fouet tant les Juifs assimilés que les néo-orthodoxes ou « Haridims », américains et européens, en divisant les Juifs sur la base d’une pseudo morale frelatée et mensongère, doit être combattue avec la dernière énergie.

Nombreux parmi ceux qui nous lisaient il y a trente ans, nous, les Sionistes, étaient ceux qui ne croyaient pas à nos avertissements sur la montée de l’antisémitisme en lien avec le « dialogue euro-arabe ». Les événements réels se sont avérés pires que nos prévisions pessimistes.

Si nous disons aujourd’hui que l’on ne peut plus tergiverser, que le temps du Retour est venu et que c’est seulement ensemble sur la Terre d’Israël que nous pouvons faire advenir un monde meilleur et qu’il faut et il suffit d’ouvrir honnêtement les yeux sur ce qu’Israël accomplit déjà, pour s’en convaincre, Il y a toutes les chances que notre affirmation soit confirmée dans les années qui viennent.

À bon entendeur, salut!

Léon ROZENBAUM

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *