Quand la duplicité des « élites » européennes devient faillite morale

Les Européens savent mieux que le Hamas ce que ses terroristes faisaient aux frontières d’Israël. Quand les gens du Hamas affirment en milieu arabe que leurs attaques n’étaient pas des manifestations pacifiques, les Européens veulent les persuader qu’ils se trompent.
Voilà qui est tout de même inouï: les terroristes du Hamas s’évertuent partout dans le monde arabe, à la différence de leurs mises en scène en Occident, à convaincre leurs interlocuteurs que leurs opérations contre la frontière avec Israël avaient un caractère violent, puisqu’effectivement ils ont lancé des centaines d’hommes armés, dument entrainés dans leurs rangs, à tirer à balles réelles sur les forces armées d’Israël, à déchirer la clôture en plusieurs endroits (pas moins de treize), pour tenter des percées et déposer des dispositifs explosifs pour les faire sauter au passage des Israéliens. Le tout sous le couvert de dizaines de milliers de civils hommes, femmes et enfants fortement encouragés à leur servir de boucliers humains sans le savoir.

Mais pourtant la quasi- totalité de la presse et des dirigeants européens s’obstine à décrire les provocations le long de la frontière israélienne de l’organisation terroriste du Hamas, officiellement reconnue comme telle tant par les USA que par l’Union Européenne, comme l' »exercice légitime du droit démocratique de rassemblement » et surtout cherchent à convaincre les porte-paroles de l’organisation criminelle de poursuivre en milieu musulman, la fiction vendue à l’Occident!

Les plans du Hamas ont été éventés: il s’agissait de détruire la clôture en plusieurs endroits à la fois, investir certains villages israéliens situés dans certains cas à moins de 400 mètres, de tuer le plus de Juifs possible, de réaliser le rapt d’un certain nombre d’autres pour exercer des chantages futurs, d’organiser une conférence de presse en territoire israélien « conquis » et matérialiser ainsi leur idéal déclaré de destruction de l’Etat d’Israël et de massacre de ses habitants juifs.

La duplicité de la « bien-pensance » post-moderne en Europe dans cette affaire ne peut plus faire de doute. Monter en épingle le nombre des victimes de ces incidents dont il s’est avéré très vite qu’ils étaient pour la plupart des terroristes en action, alors que l’assassinat de dizaines de milliers de Kurdes, de centaines de milliers de Syriens, au même moment, les laisse totalement indifférents, montre bien l’ignominieuse partialité de leurs indignations. Les seuls morts qui les intéressent sont ceux que l’on peut soi-disant reprocher à Israël. Bien entendu la responsabilité de la soixantaine de ces morts revient intégralement au Hamas lui-même pour des observateurs qui auraient une once de moralité.

L’Etat Juif souverain a été rétabli il y a soixante-dix-ans sur le sol de la patrie hébraïque après des générations entières de prières, de larmes et d’espérance. Malgré toutes les tentatives de l’éradiquer, il est devenu une puissance régionale appréciable et contribue de plus en plus aux progrès de la civilisation humaine. Le suicide moral européen n’entravera pas sa marche en avant et les sarcasmes des figurants journalistes d' »ARTE France », entre autres, sont déjà risibles, mais le seront bien davantage lorsque l’Iran montrera les dents. Pourtant un début de prise de conscience et de soutien à Israël pointe en Europe. Les « élites » autoproclamées du  vieux continent, devront bientôt rendre des comptes.

Léon ROZENBAUM

 

 

5 réponses à Quand la duplicité des « élites » européennes devient faillite morale

  1. KIGEM dit :

    L EUROPE À FAILLI EN 39 AVEC DÉSHONNEUR AUJOURD HUI ELLE A CHANGÉ MAIS EN PIRE

  2. L’Europe ne pardonnera jamais la Shoah aux Juifs.

  3. Shirah dit :

    Lu et approuvé à 100%

  4. De Block dit :

    Croyez bien qu’ il y a quand même des tas de non juifs qui ne sont pas dupes de la désinformation ambiante existant depuis des années.

    Par contre ce que j’aimerais comprendre,c’est pourquoi il n y a pas de sponsors juifs ou sympathisants qui ne financent pas une contre information à grande échelle et une « consolidation » de toutes les informations disponibles à ce sujet.
    Merci de me répondre.

  5. Yes dit :

    Il est intéressant de rechercher les causes profondes de ces attitudes systématiquement discriminatoires à l’égard de ce qui est juif. Sous de multiples expressions différentes, on en revient toujours aux mêmes rejets. L’expression antisémite de gauche, de droite, catholique ou musulmane prend chaque fois une autre forme mais finalement puise sa substance dans le même terreau… une sorte de haine du premier de classe, comme à l’école primaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.