INGRATITUDE

Il y a quelque chose d’indécent dans le spectacle des réjouissances de la bien-pensance internationale lors de l’intronisation de Joe Biden. En effet, les accusations de Trump selon lesquelles se sont produites des irrégularités massives lors de l’élection, n’ont pas été sérieusement examinées ni prises en compte, dans une atmosphère de tension maximale, quand le parti démocrate et la classe dirigeante étaient déterminés à renverser Trump à tout prix, avec le soutien sans précédent d’un pouvoir médiatique partisan, totalement complice.

Tout le monde connait les capacités des municipalités communistes autour de Paris à bourrer les urnes pour ne plus jamais perdre une ville conquise. Pour ceux qui ne succombent pas totalement à la magie du rêve américain, il est clair aussi qu’il y a des précédents à des consultations électorales américaines sujettes à caution. L’élection de Kennedy, entre autres, en est un, et son assassinat même participe des légitimes suspicions autour de sa victoire.

Mais lorsqu’il s’agit d’Israéliens, la satisfaction manifeste face à l’éviction de Trump peut être estimée comme tout simplement révoltante.

En effet, aucun chef de l’exécutif américain n’avait eu le courage, face à l’Occident et face à l’Islam de mettre fin au scandale du refus de la légitimité du lien millénaire entre Jérusalem et le Peuple d’Israël. Bien plus, les « Accords d’Abraham » qui sont largement l’œuvre de Donald Trump, ouvrent pour la première fois en cent ans, une perspective réelle d’un Proche-Orient pacifié ou, du moins, d’une coopération judéo-arabe active, y compris d’un arrangement réaliste entre Israël et les Arabes palestiniens.

Du point de vue des intérêts vitaux de l’Etat d’Israël et du Peuple Juif, le passage à la maison blanche d’un président américain peu conventionnel mais visionnaire demeurera un évènement majeur. Or, nous sommes un certain nombre à croire que l’Histoire Juive n’est pas un simple appendice de l’Histoire universelle, mais que son poids relatif y est bien plus déterminant.

Il est bien étrange que certains citoyens israéliens participent du lâche soulagement d’une gauche américaine de plus en plus vindicative dans ses exigences frelatées de « politiquement correct ». Ils ne mesurent pas à quel point cette ingratitude est suicidaire.

Quant aux Juifs américains si massivement pro-Biden, ils signent désormais le fait qu’ils quittent le navire de l’aventure historique et spirituelle de l’Histoire juive.

Léon Rozenbaum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi porn watch baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi sex baise toi baise toi baise toi baise toi sex sex watch baise toi baise toi baise toi baise toi baise toi porn baise toi porn porn porn porn sex porn porn porn porn porn baise toi porn porn porn porn porn porn porn baise toi baise toi porn porn porn porn child porn child porn child porn porn porn child child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn child porn porn porn porn porn porn watch baise toi baise toi porn