L’Europe met bas les masques

La mise en garde du Ministre des affaires étrangères de l’U.E. à l’Etat d’Israël de n’avoir pas l’ « audace » de rétablir sa souveraineté sur tout ou partie de la Judée-Samarie, dans le cadre ou hors du cadre du plan de paix proposé par le Président des USA, met en lumière une politique d’hostilité systématique à l’égard de l’Etat Juif souverain qui ne se dément pas depuis la trop célèbre « Déclaration de Venise ».
Depuis plus de quarante ans se déploient les conséquences du « dialogue euro-arabe », le « Diktat » imposé à l’Europe par l’Organisation des Etats Musulmans avec une série de chantages à la clé, et surtout celui de la menace permanente d’interrompre la fourniture du pétrole, d’avoir bien entendu à lâcher tout soutien à Israël, mais bien plus, de devoir organiser la colonisation islamique de l’Europe avec mise au pas de la presse, des Universités, des Gouvernants et une véritable « police de la pensée » qui entraine l’Europe vers le gouffre. C’est là la réalisation sournoise d’ « Eurabia », dénoncée depuis des décennies, de façon si clairvoyante, par Mme Bat-Yeor.

Il reste que la position et la menace européennes ne tiennent pas en termes de droit international public, bien que l’Europe prétende à tort se fonder sur ce droit. En effet, La Déclaration de Sanremo de 1920-1923 sous les auspices de la Société des Nations et avalisée par les grandes puissances de l’époque, constitue la seule base juridique véritable relativement au démembrement et au partage de l’ancien Empire ottoman, suite à la première guerre mondiale. Tous les événements subséquents –sauf les Traités de paix israélo-égyptien et israélo-jordanien- sont le résultat d’affrontements guerriers, conséquences de la prétention si souvent réaffirmée du monde Arabo-Musulman de rayer Israël de la carte.

Or ce document reconnaissait au Peuple Juif sa vocation à rétablir sa Résidence Nationale sur tout le territoire de la « Palestine », que les Juifs nomment depuis 4000 ans, la Terre d’Israël (en Hébreu, « Eretz-Israël ») et à y exercer son droit à l’autodétermination et à la souveraineté, provisoirement sous un mandat du Royaume-Uni. Ce territoire incluait le territoire jordanien actuel, La Judée, la Samarie et Gaza et le territoire israélien actuel.

L’agression égyptienne contre Israël en 1948 dont le résultat fut un cessez-le-feu avec occupation par l’Egypte de la bande de Gaza pendant 19 ans était une violation grossière du droit international public.

L’agression de la Jordanie (créée en 1946 par les britanniques privant Israël des 3/5 de la Palestine en violation du mandat de la SDN) contre Israël au même moment, dont le résultat fut un cessez-le-feu avec occupation par la Jordanie de la Judée-Samarie pendant 19 ans, était une violation grossière du droit international public.

Par le traité de paix israélo-jordanien, Israël a renoncé aux 3/5 de son territoire légal. Le partage (inégal au profit des Arabes) de la Palestine entre Juifs et Arabes a déjà eu lieu et 80% des citoyens jordaniens sont Palestiniens. Vouloir repartager la Palestine occidentale au détriment d’Israël constitue une ruse génocidaire en rendant Israël indéfendable à la merci d’une attaque surprise.

Il n’est donc pas surprenant qu’Israël n’ait jamais renoncé à sa souveraineté sur la Judée, la Samarie et même sur la bande de Gaza. Les accords d’Oslo ont organisé un partage de compétences entre l’Etat souverain et une « Autorité Palestinienne » autonome. Tous ceux qui prétendent reconnaître un « Etat de Palestine », dans ces conditions, violent le droit et sont fauteurs de guerre.

Israël est parfaitement fondé légalement à établir des villes et des villages pour sa population en Judée et en Samarie sur les terres domaniales en conformité à la déclaration de Sanremo qui réservait les droits des « communautés non-juives » déjà établies qu’Israël respecte scrupuleusement. Il n’y a donc jamais eu de « colonies » juives sinon dans la propagande hostile relayée si complaisamment par la presse européenne.

Lorsque la première puissance mondiale, les USA, s’affranchit enfin des manœuvres euro-arabes, et que des Etats arabes de plus en plus nombreux s’accordent à juger obsolète le soutien aveugle à une direction palestinienne maximaliste et irrédentiste, l’attitude agressive de l’Union Européenne contre Israël laisse ouverte la question fondamentale de l’antisémitisme européen: que l’on méprise les droits individuels des Juifs ou leurs droits collectifs, c’est toujours la haine des Juifs.

Léon ROZENBAUM

Avocat à Jérusalem

10 Responses to L’Europe met bas les masques

  1. Visite Prolongée dit :

    Bonjour, Vous écrivez

    « C’est là la réalisation sournoise d’ « Eurabia », dénoncée depuis des décennies, de façon si clairvoyante, par Mme Bat-Yeor. »

    Pourriez vous m’indiquer des preuves de cela ? Parce que je contribue à l’écriture de l’encyclopédie Wikipédia, et j’aimerai bien rétablir la vérité.

    • Léon Rozenbaum dit :

      Les preuves sont rapportees en detail dans les ouvrages de Mme Bat-Yeor:
      -Eurabia the Euro-Arab Axis
      -The Dhimmi:Jews and Christians under Islam
      -Islam and Dhimmitude
      -L’Europe et le spectre du califat
      etc…
      Voyez aussi ses articles et interviews sur internet.

      • Visite Prolongée dit :

        Si une liste de livres suffisait à convaincre, alors Wikipédia aurait depuis longtemps pris le parti de Bat Ye’or, et pas de ses contradicteurs écrivant dans des revues scientifiques et des médias mainstream.

        Numéro de page du livre Eurabia: the Euro-Arab Axis ou du livre Europe, Globalization, and the Coming Universal Caliphate (The Dhimmi: Jews and Christians under Islam et Islam and Dhimmitude ne parlent pas d’Eurabia) comportant une preuve de « la réalisation sournoise d’ « Eurabia », dénoncée depuis des décennies, de façon si clairvoyante, par Mme Bat-Yeor » ?

        PS: Dans mon premier commentaire, je vous ai explictement demandé des preuves, pas des titres de livres.

        • Léon Rozenbaum dit :

          Chere « Visite Prolongee »,
          Pour commencer je vous recommande l’article de Bat Yeor reproduit sur ce site au lien suivant:
          sourceisrael.com/2019/08/la-resolution-2334-du-conseil-de-securite-une-victoire-pour-le-djihadisme-bat-yeor/#more-559
          Il vous permettra de mieux situer le probleme. Sachez que tous les livres de Bat-Yeor fourmillent de references précises concernant en particulier les rassemblements, les colloques, la reunions ministerielles fondateurs et continuateurs d’Eurabia. Le choix de Wikipedia d’ostraciser cette chercheuse est simplement scandaleux et est largement inspire par l’antisemitisme.

          • Visite Prolongée dit :

            Donc pas de preuve. Donc pas besoin de modifier Wikipédia.

            Une question : Qu’est-ce que cela fait de croire une thèse fausse, raciste et conspirationniste ? Cela vous gène pour dormir ?

          • Visite Prolongée dit :

            Que voulez vous dire par « Le choix de Wikipedia d’ostraciser cette chercheuse » ?

  2. Visite Prolongée dit :

    Savez vous que le Dialogue euro-arabe s’arrêta en 1979 ?

    • Leon Rozenbaum dit :

      il faut une sacree dose de nauvaise foi pour faire semblant de croire que la fusion Euro-arabe, politique,economique,culturelle, religieuse et militaire aurait cesse en 1979… toutes les preuves de cette collusion suicidaire pour l’Europe sont rapportees aux annexes du livre de Bat-Yeor : »Eurabia, l’axe euro-Arabe, »
      Editions Godefroy, p.313

      • Visite Prolongée dit :

        « il faut une sacree dose de nauvaise foi pour faire semblant de croire que la fusion Euro-arabe, politique,economique,culturelle, religieuse et militaire aurait cesse en 1979 »

        Changement de sujet. Savez vous que le Dialogue euro-arabe s’arrêta en 1979 oui ou non ? C’est sur que ce n’est pas en lisant at Ye’or que vous pourriez avoir appris ça. Comme l’écrit Reza Zia-Ebrahimi dans « When the Elders of Zion relocated to Eurabia: Conspiratorial racialisation in antisemitism and Islamophobia » : « Bat Ye’or keeps from mentioning the demise of the EAD in 1979, maintaining the illusion that it is still functioning ».

        « il faut une sacree dose de nauvaise foi pour faire semblant de croire que la fusion Euro-arabe, politique,economique,culturelle, religieuse et militaire aurait cesse en 1979 »

        Vous n’avez aucune preuve qu’elle ait commencé.

        À propos de fusion militaire, pouvez vous m’expliquer l’article de timesofisrael.com, « Exercice de combat aérien franco-israélien dans le sud d’Israël », 13 février 2020 ?

        « toutes les preuves de cette collusion suicidaire pour l’Europe sont rapportees aux annexes du livre de Bat-Yeor : »Eurabia, l’axe euro-Arabe, » Editions Godefroy, p.313 »

        Mais bordel, pourquoi ne les citez vous pas, ces preuves ?

        Vous avez besoin que je copie ici ces annexes en entier ?

        • Léon Rozenbaum dit :

          Nous n’allons pas poursuivre ce dialogue de sourds. Citer ici le « protocole » en le comparant au travail de Mme Bat Yeor est une provocation. L’alignement politique, culturel, economique et linguistique des institutions europeennes sur le monde arabe depuis quatre decennies est une telle evidence que seule la mauvaise foi peut empecher d’en prendre acte. Injurier les temoins est simplement derisoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.