Plus de trois cent morts à El Arich

Voilà que les musulmans fanatiques de Daesh lancent une attaque massive contre une mosquée d’El Arish faisant plus de trois cent morts, hommes, femmes et enfants.
A la fin des années 50 et au début des années 60 du 20ème siècle, les Egyptiens commanditaient des actes terroristes dans le Néguev et nul n’a oublié les victimes juives de l’Autobus de Maale Haakrabim.

Même si la société civile égyptienne, notamment l’ordre des avocats, refuse encore massivement des relations pacifiques réelles avec Israël, même si la haine antijuive passe encore dans les médias égyptiens pour une preuve de patriotisme, et ce, 38 ans après la signature du Traité de paix, l’on voit bien que les choses murissent enfin vers une solidarité régionale entre les modérés Arabes et l’Etat d’Israël. Certes, la volonté hégémonique de l’Iran y est pour quelque chose.

Mais au-delà, beaucoup de courants dans le monde arabe commencent à comprendre que la détermination d’Israël à vivre et s’épanouir comme Etat Juif souverain dans sa patrie historique et son niveau technologique pourraient être les alliés naturels de ceux qui veulent en finir avec les meurtres gratuits, et l’horreur des massacres d’innocents au nom d’une prétendue « foi » manifestement dévoyée.

Le télégramme de condoléance adressé au Peuple Egyptien par le Premier Ministre de l’Etat d’Israël, M. Netanyahou n’était pas seulement protocolaire. Il traduit une adhésion populaire israélienne d’une grande sincérité.

Il faut désormais que le monde arabe assume enfin ouvertement sa coopération déjà intense avec Israël. C’est à ce prix que la paix et le développement commun deviendront irréversibles.

 

 

Léon ROZENBAUM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *